Pour des cerveaux heureux et en santé

Comment les oméga-3 aident les enfants

Pour des cerveaux heureux et en santé

L’alimentation des enfants est un élément de plus en plus reconnu pour son influence sur le développement du cerveau et sur la santé cognitive et mentale. Découvrez comment les acides gras oméga-3 sont censés exercer un rôle neuro-nutritionnel en favorisant le développement d’un cerveau heureux et sain chez nos enfants.

Que sont les oméga-3?

Les acides gras oméga-3, une des composantes cruciales de la croissance et du développement de l’enfant, occupent une place centrale dans le développement précoce du cerveau et influencent l’apprentissage, la mémoire, l’humeur et le comportement. Les trois principaux oméga-3 sont l’acide alpha-linolénique (ALA), l’acide eicosapentaénoïque (EPA) et l’acide docosahexaénoïque (DHA).

Le DHA, une composante majeure de la membrane qui entoure les cellules cérébrales appelées neurones, est particulièrement déterminant pour le développement et le bon fonctionnement cérébral. Le DHA se dépose dans le cerveau du fœtus dès le dernier trimestre de la grossesse et jusqu’à l’âge de deux ans environ. Cette période décisive du développement cérébral du nourrisson établit le fondement des processus cérébraux complexes de toute une vie, notamment l’apprentissage et la mémoire, l’humeur et les émotions, et la gestion du stress.

Selon des études, le volume du cerveau qui se forme à la fin de la première année de vie est un facteur déterminant de l’intelligence ultérieure, et des niveaux plus élevés de DHA pendant la petite enfance sont corrélés à de plus fortes mesures de l’intelligence chez les enfants d’âge préscolaire. Un apport adéquat est donc primordial pour établir une base solide pour les étapes cognitives.

 

Les oméga-3 pour une santé mentale optimale

De faibles niveaux d’oméga-3 sont susceptibles d’être liés à des troubles de l’humeur, notamment l’anxiété et la dépression. Les suppléments d’oméga-3 auraient un effet positif sur l’humeur, seuls ou en complément de médicaments, et exerceraient également des effets anti-anxiété chez certains.

Les facteurs de stress psychologiques se traduisent par une neuro-inflammation, un facteur de risque de troubles mentaux, comme la dépression, et de maladies neurologiques à un âge avancé, comme la démence. Les oméga-3 agiraient comme un anti-inflammatoire efficace dans le cerveau, favorisant la résilience au stress et aidant à combattre l’anxiété.

Les meilleures sources d’oméga-3

Les oméga-3 sont absorbés par le biais de la nutrition ou de suppléments durant la grossesse et l’allaitement pour alimenter le fœtus et le nourrisson en pleine croissance, ainsi que durant le développement de l’enfant et à l’âge adulte.

Oméga-3 provenant du poisson

  • saumon sauvage
  • morue noire (alias morue charbonnière)
  • flétan
  • truite
  • anchois
  • sardines
  • maquereau
  • hareng

Oméga-3 provenant des végétaux

  • cœurs de chanvre; huile de chanvre
  • graines de chia; huile de graines de chia
  • graines de lin; huile de graines de lin
  • noix de Grenoble; huile de noix
  • graines de citrouille; beurre de graines de citrouille
  • natto

Pour l’achat de suppléments, demandez à votre professionnel de la santé de vous recommander un supplément adapté à vos besoins propres (ou à ceux de votre enfant), notamment le dosage adéquat.

Autres moyens utiles

Le stress et l’inquiétude, surtout chez un enfant, comportent de multiples facettes; l’approche doit l’être aussi. Parallèlement à une communication ouverte et pertinente, le yoga, la pleine conscience et le travail sur la respiration sont des pratiques bénéfiques pour le mode de vie.