Pourquoi — et comment — pratiquer la gratitude

Une habitude quotidienne à prendre

Pourquoi — et comment — pratiquer la gratitude

Davantage qu’une simple attitude de « verre à moitié plein », les effets de la gratitude sont riches et profonds. Poursuivez votre lecture pour découvrir les nombreux bienfaits de cultiver consciemment la gratitude et son intégration à votre quotidien.

Remercier

Les chercheurs définissent la reconnaissance comme une orientation large et positive qui consiste à reconnaître et à apprécier les bonnes choses dans le monde, à compter ses bienfaits et à adopter une perspective qui met en valeur les cadeaux de la vie.

Pour la psychothérapeute et auteure Linda Graham, la gratitude est « une expérience incarnée et ressentie de reconnaissance pour les bienfaits de la vie, qui ouvre notre cœur et élargit notre conscience ». Pour la Dre Diana Brecher, psychologue clinicienne, la gratitude consiste à remarquer « les bonnes choses de la vie et à les reconnaître délibérément. Parfois, elle se manifeste sous forme d’une gratitude pour un événement qui s’est produit; d’autres fois, il s’agit d’une profonde appréciation de la beauté, de l’art ou de la nature. »

 

Les bienfaits de la gratitude

La Dre Diana Brecher nous explique pourquoi nous devrions cultiver la gratitude.

Effet positif sur les symptômes de la dépression

La pratique de la gratitude peut avoir des retombées positives sur les symptômes de la dépression et du désespoir, car elle permet de se concentrer sur le positif dans le monde au lieu de ne contempler que les aspects négatifs.

Favoriser la résilience

La gratitude et l’optimisme, composantes essentielles de la résilience, se renforcent mutuellement, car l’attente positive associée à l’optimisme est souvent alimentée par la constatation des bonnes choses qui se produisent dans notre vie.

Accroître le sentiment de bien-être

Écrire une lettre de gratitude à quelqu’un envers qui vous vous sentez reconnaissant peut accroître le sentiment de bien-être pendant plusieurs semaines ultérieures.

Créer un équilibre

Nous pouvons entraîner notre cerveau à remarquer, de plus en plus, les bonnes choses de notre vie, luttant ainsi contre le biais de la négativité et créant une vision plus équilibrée du monde.

Améliorer le sommeil

Avant de se coucher, lorsque l’on évoque trois bonnes choses qui se sont produites dans la journée, il peut être plus facile de s’endormir et de faire de beaux rêves.

Pratiques de gratitude à essayer

Linda Graham propose quelques moyens de pratiquer la gratitude.

Photos de gratitude

Prenez des photos avec votre téléphone portable de choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant tout au long de la journée.

Compagnon de gratitude

Partagez chaque jour vos expériences d’appréciation avec un « compagnon de gratitude » par courriel, texto ou téléphone.

Gratitude au souper

Exprimez des moments de gratitude autour de la table du souper familial.

Roses de gratitude

Apportez des nuances à votre gratitude en pratiquant l’exercice rose-épine-bourgeon : la rose représentant votre reconnaissance; l’épine, un élément dur ou désagréable; et le bourgeon, vos espoirs de demain.

Journal de gratitude

Chaque jour, notez trois mauvaises choses qui ne se sont pas produites — un chèque qui n’a pas été rejeté, votre voiture qui n’a pas été abîmée dans un stationnement ou votre rhume qui ne s’est pas manifesté finalement.