Quel est votre QE?

Comment l’intelligence émotionnelle peut vous aider

Quel est votre QE?

Au début des années 1990 est entré en scène l’ouvrage de Daniel Goleman, L’intelligence émotionnelle (Bantam, 2005). Bien qu’il ne s’agisse pas de la première recherche à explorer les rouages de notre vie émotionnelle, elle a néanmoins changé la donne.

Ses travaux ont permis la conception d’un langage commun sur l’importance et la sagesse de nos sentiments. Depuis est mieux comprise la façon dont nous ressentons, créons, exploitons et régulons les émotions, et comment cette « intelligence » facilite tous les aspects de notre vie.

En tant que théorie psychologique, « l’intelligence émotionnelle » explique notre capacité et notre aptitude à percevoir, discerner, nommer et réguler nos propres émotions et celles des autres.

Comprendre l’intelligence émotionnelle

L’intelligence émotionnelle désigne notre capacité à utiliser nos émotions de manière positive et constructive, tant vis-à-vis de nous-mêmes que des autres. Comme le souligne la Dre Diana Brecher, psychologue clinicienne, notre intelligence émotionnelle nous permet de

  • faire preuve de souplesse dans des situations changeantes.
  • répondre de manière calme et réfléchie aux personnes ou aux situations difficiles.
  • garder une perspective optimiste et positive.
  • apprendre continuellement à nous améliorer.
  • aider les autres à exprimer leurs besoins.

Daryl Vineberg (il/lui), psychothérapeute corporel qui travaille avec des individus, des couples et des groupes, inclut également dans le QE, « l’expérience et la compréhension de la connexion avec autrui ».

QI versus QE

Le QI a été une façon, bien qu’imparfaite, de mesurer des formes d’intelligence comme la logique, le raisonnement et les capacités intellectuelles. Toutefois, le QE, ou quotient émotionnel, vise, selon la Dre Brecher, à évaluer notre conscience de soi et nos capacités interpersonnelles et d’adaptation.

Capacité d’apprentissage émotionnel

La bonne nouvelle, c’est que le QE n’est pas figé — les compétences qui composent l’intelligence émotionnelle s’apprennent. Pour que la croissance et le changement émotionnels se produisent, et pour un maintien de ces changements, nous devons vouloir nous sentir différemment, pratiquer de nouvelles façons de réagir et demander de la rétroaction.

Renforcer notre intelligence émotionnelle, explique le Dre Brecher, nous permet de devenir

  • de bons communicateurs
  • des membres coopératifs d’une équipe
  • des leaders efficaces
  • des membres attentionnés et impliqués de nos communautés
  • des individus capables de se fixer et d’atteindre des objectifs
  • capables de persister face aux défis

Voici un outil simple pour entrer en contact avec nos émotions au quotidien. En empruntant l’approche « RULER » de l’échelle d’apprentissage social et émotionnel pour les enfants développées par le Yale Center for Emotional Intelligence, nous pouvons utiliser cet acronyme utile pour vérifier comment nous nous sentons.

  • R : reconnaître les sentiments chez soi et chez les autres
  • U : Mieux comprendre la provenance de ces sentiments
  • L : Identifier les sentiments
  • E : exprimer les sentiments
  • R: réguler les sentiments

Ces compétences RULER facilitent notre croissance émotionnelle individuelle, nos interactions avec les autres, et notre bien-être global.